Contradictions sociales et formation : entre rupture et suture.

Auteur(s) : LENOIR Hugues
Lyon : Université de Lyon II, 1998, 304 p.

Thème : Sciences éducation
Mots-clés : Promotion sociale, Éducation permanente, Université, Technologie éducative, Formation formateur
Nature : Thèse
Spécialité : Sciences de l'éducation
Directeur : Philippe Meirieu
Annexes : bibliographie

Document sous format électronique uniquement.
Ce travail repose sur l'hypothèse que depuis les débats fondateurs sur l'éducation des adultes, la formation apparaît à la fois comme un outil de cohésion sociale visant à réaliser la suture entre le Capital et le Travail et/ou comme un instrument de dissociation sociale tendant à la rupture entre deux pôles inconciliables. Par l'éducation des adultes se situe au centre d'un système de tensions, au coeur d'une dialectique du social où se retrouve une double fonctionnalité (rupture-suture) à tous les niveaux et dans toutes les pratiques de formation mais à des échelles différentes et au service d'enjeux plus ou moins fondamentaux. Pour conduire cette thèse, au-delà d'une approche historique développée dans l'introduction, nous avons utilisé des recherches et des réflexions qui permettent de resituer la formation dans une tension continue, quelquefois, voire souvent, contradictoire entre développement des organisations et épanouissement des individus. Ils positionnent enfin la formation dans une problématique sociale plus large, en la situant au carrefour des évolutions de l'appareil de production, de la gestion des ressources humaines et de son utilisation comme outil de maintien de la cohésion et de la paix sociales. Ce travail s'organise en quatre parties où ont été repris des matériaux qui permettent de repérer des continuités et des ruptures-sutures dans la formation des adultes. La première partie est structurée autour de contributions centrées sur le rôle de la formation dans les organisations de travail privées ou publiques. La deuxième partie est un ensemble de réflexions sur la place, le statut et le développement de la formation permanente dans les universités. La troisième partie se focalise sur l'activité de formateur (la pédagogie") et en souligne les contradictions et les limites. La quatrième partie s'intéresse au métier de formateur, à ses évolutions et aux formations qui y préparent. Elle illustre en s'impliquant dans le débat "éthique" la rupture qui s'y opère et que certains essaient d'analyser et de colmater. Sans prétendre donner un mode de compréhension général de la formation des adultes, cette thèse permet d'en éclairer certains aspects, de souligner quelques points en débat et de proposer une clé dans le cadre de la contradiction rupture-suture. [résumé de l'auteur]

Url : http://theses.univ-lyon2.fr/sdx/theses/lyon2/1998/hlenoir


CoteLocalisationSituation
LEN

Centre de documentation
disponible
Z